Les effets de l’aseptisation des graines de dah sur la fermentation du datou

Afin de vérifier que la fermentation du datou résulte effectivement de l’activité microbienne, page nous avons désinfecté les graines à l’eau de Javel à 2,6%. Ce traitement des graines s’est traduit par une réduction du nombre de colonies (12 à 17) au niveau des 3 stades suivants : graines fermentées pilées ; pâte à la deuxième fermentation et pâte séchée. Les stades ultérieurs sont exempts de toute présence bactérienne. La préparation du datou dans des conditions d’asepsie totale a donné un produit non fermenté car les bactéries et presque toutes leurs spores ont été détruites par l’eau de javel et la chaleur. Ainsi, les microorganismes indispensables à la fermentation n’ont pas pu se développer sur les graines de dah. L’eau de Javel a non seulement empêché la fermentation des graines en datou, mais a aussi démontré que les microorganismes sont bien responsables de la fermentation du produit. Selon Claude, 2003, l’une des principales causes d’échec lors de la lacto-fermentation des légumes par exemple,  rovient de l’utilisation d’un traitement antiseptique.
Ces résultats montrent que les conditions d’hygiène apportées à la préparation du datou au laboratoire, ont eu pour effet de réduire considérablement le nombre de microorganismes et d’éliminer totalement les formes fongiques.
Technique améliorée de préparation du datou au laboratoire en ensemençant les graines de dah avec les différentes espèces de Bacillus identifiées.
Les photographies des différents datou obtenus en ensemençant les graines de dah avec les différentes espèces de
Bacillus sont données dans les figures 2, 3, 4 suivantes :

 

 

Informations supplémentaires