Les Institutions de Recherche

Le système national de recherche est constitué de structures universitaires que sont les facultés, shop instituts et écoles et d’instituts nationaux de recherche dépendant de différents départements ministériels. A côté de ces structures, look il existe un organisme de coordination nationale, le Centre National de la Recherche Scientifique et Technologique (CNRST) et un organisme de coordination sectorielle de la recherche agricole, le Comité National de la Recherche Agricole.

 

En outre, on peut citer le Comité national d’Ethique pour la Santé et les sciences de la vie chargé de donner son avis sur les questions d’éthiques liées aux programmes de recherche.

Structures universitaires

Toutes les structures universitaires (facultés, instituts et grandes écoles) sont chargées de recherche scientifique et technologique. Cette recherche s’effectue dans les DER (Départements d’Enseignement et de Recherche) à travers l’encadrement de mémoires, de thèses et de recherches spécifiques, telles que la recherche sur le paludisme à la Faculté de Médecine , de Pharmacie et d’Odontostomatologie (FMPOS) et celles du laboratoire d’Agro physio génétique et de Biotechnologies végétales de l’Institut de Formation et de Recherche Appliquée (IPR/IFRA) de Katibougou.

 

Les domaines de recherche sont très variés. On peut citer, entre autres, les sciences sociales et humaines, les sciences médicales, les sciences naturelles et agronomiques, les sciences physiques, etc.

  • Instituts et Centres nationaux

L’Institut d’économie Rurale (IER)

L’IER, Établissement Public à Caractère Scientifique et Technologique (EPST), est placé sous la tutelle du ministère en charge du développement rural. Sa principale mission consiste en l’élaboration et la mise en œuvre de programmes de recherche agricole devant aboutir à la mise au point de technologies appropriées pour l’accroissement de la production et l’amélioration de la productivité du monde rural.

 

Ses domaines de recherche concernent l’agriculture, les productions animales, les productions forestières, l’hydrobiologie, l’économie des filières, etc.

 

L’IER est structuré de manière à séparer les fonctions de recherche et celles d’appui aux services. Sans rentrer dans le détail de cette structuration, il faut dire cependant que l’on retrouve au niveau de pratiquement chaque région administrative du pays un Centres Régional de Recherche Agronomiques (CRRA), exceptées les régions du Nord où le CRRA de Gao prend en charge Tombouctou et Kidal. Aux CRRA, au nombre de six (6), sont rattachés des Stations (9) et des Sous Stations de Recherche Agronomique (13). Une Commission Régionale des Utilisateurs (CRU) est créée auprès de chaque CRRA de même qu'une Commission Nationale des Utilisateurs au niveau national.

 

Site : www.ier.ml

Le laboratoire Central Vétérinaire (LCV)

 

Établissement Public à Caractère Scientifique et Technologique, le LCV a essentiellement pour mission la prévention et l’éradication des maladies animales par le diagnostic et la recherche appliquée, l’amélioration de la santé publique à travers le dépistage des zoonoses et l’hygiène alimentaire et aussi la production de vaccins.

 

La restructuration du LCV prévoit son évolution à terme vers la création de deux structures autonomes : une structure de production et de commercialisation des vaccins et une structure de diagnostic et de recherche en santé animale.

 

Site : www.labovetmali.org

L’Institut National de Recherche en Santé Publique (INRSP)


L’INRSP résulte de la fusion de diverses institutions préexistantes : l’Institut National de Biologie Humaine, le Laboratoire Centrale de Biologie, les Centre de Formation et de Recherche en Santé Rurale de Kolokani et de Sélingué et l’Institut National de Recherche sur la Pharmacopée et la Médecine Traditionnelle. Placé sous la tutelle du Ministère de la Santé, ses domaines de recherche concernent les systèmes de santé, la médecine et la pharmacopée traditionnelles, la santé de la reproduction, les maladies parasitaires, les maladies transmissibles et non transmissibles, etc.

Le Centre National de Recherche et d’Expérimentation pour le Bâtiment et les Travaux Publics (CNREX - BTP)


Le CNREX ­ BTP est un EPA qui mène des activités de recherche appliquée dans les domaines du bâtiment et des travaux publics. Ses activités de recherche concernent essentiellement les matériaux de construction, les systèmes de construction et les sols. Outre la recherche, le Centre effectue pour le compte des services de l’Etat, des collectivités territoriales et des organismes personnalisés des analyses et diverses prestations dans le cadre de l’étude de projets de bâtiments, routes, voies ferrées, ouvrages d’art, etc.

Le Centre National de l’Energie Solaire et des Energies Renouvelables (CNESOLER)


Placé sous la tutelle du ministre des mines, de l’énergie et de l’eau, le CNESOLER mène, parallèlement aux activités liées à la promotion, à la vulgarisation et à la commercialisation de technologies adaptées et d’équipements pour l’exploitation des énergies solaire, éolienne et de la biomasse, des recherches appliquées dans ces domaines. Font aussi partie de ses missions, entre autres, la collecte des données de base et l’établissement d’un inventaire des potentialités des ressources en énergie renouvelable.

L’Institut des Sciences Humaines (ISH)

 

Rattaché au ministère des enseignements secondaire, supérieur et de la recherche scientifique, ministère chargé de la recherche scientifique, l’ISH est un EPSTC ayant parmi ses missions la conception, la gestion et la réalisation de programmes de recherche dans le domaine des sciences sociales, de même que la collecte, la conservation et la diffusion de l’information scientifique dans ce domaine.

 

Sans vouloir minimiser leurs rôles dans l’univers de la recherche du pays et sans être exhaustif, je citerais, sans rentrer dans le détail de leurs missions respectives, d’autres institutions de recherche telles que :

 

    L’Institut des Hautes Etudes et de Recherches Islamiques Ahmed Baba ;

 

    l’Institut de Langues Abdoulaye Barry ;

 

    le Centre National d’Éducation ;

 

    le Centre National des Ressources pour l’Éducation non Formelle ;

 

    le Centre National de Lutte contre la Maladie (ex Institut Marchoux) ;

 

    le Centre de Recherche en Gériatrie - Gérontologie, etc.

Autres structures de recherche


Outre ces structures nationales, citons également des institutions de recherche étrangères ou internationales comme : l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD), le Centre de coopération Internationale en Recherche Agronomique pour le Développement (CIRAD), L'Institut International de Recherche sur les Cultures en zones Tropicales Semi-Arides (ICRISAT), le Centre International de Recherche en Agroforesterie (ICRAF), l’Institut du Sahel (INSAH), l’Institut Mérieux, etc.

 

Informations supplémentaires